Trottinettes électriques: les bonnes pratiques

Compte tenu des nombreuses infractions constatées sur le territoire de Vernier, la police municipale rappelle les règles en vigueur pour ces deux-roues.

Trottinettes électriques: les bonnes pratiques

Le nombre d’infractions commises chaque jour par des conducteurs de trottinettes électriques sur le territoire communal est considérable et génère un sentiment d’insécurité sur la chaussée. Constatant que les usagers de ces engins enfreignent les règles souvent par méconnaissance, une vaste campagne d’information est lancée pour rappeler la loi.

Parmi les infractions les plus fréquemment constatées, les agents citent le non-respect du nombre de personnes tolérées sur une trottinette électrique. Ces véhicules doivent être utilisés par un seul usager à la fois, il est défendu et dangereux de monter à deux, d’autant plus avec un enfant !

En outre, l’usage d’une trottinette électrique est interdit aux moins de 14 ans. Les adolescents âgés entre 14 et 16 ans sont autorisés à conduire ces deux-roues pour autant qu’ils détiennent un permis M. Ce sésame est délivré par l’Office cantonal des véhicules après un examen de la vue et un examen théorique simplifié. A partir de 16 ans, aucun permis n’est nécessaire pour ce type d’engin.

La police municipale tient enfin à rappeler que la place des deux-roues électriques est sur la piste cyclable: ils ont l’interdiction de circuler sur le trottoir. Lors de leurs déplacements, les conducteurs sont tenus de respecter le code de la route et ne peuvent pas rouler au-delà de 20 km/h.

Rappel des règles concernant les trottinettes électriques

  • Interdites aux moins de 14 ans
  • Permis M obligatoire pour les usagers de 14 à 16 ans
  • Une seule personne par véhicule
  • Vitesse maximum autorisée 20 km/h
  • Lumières obligatoires
  • Interdiction de rouler sur les trottoirs
  • Port du casque conseillé

En cas d’infraction à ces règles, le contrevenant peut être amendé et s’expose, dans certains cas, à la confiscation de son véhicule.

Si des mineurs sont impliqués, les parents peuvent être poursuivis en justice.

Service lié