Bienvenue sur le site internet de la ville de Vernier



Sprungnavigation

Von hier aus k?nnen Sie direkt zu folgenden Bereichen springen:
Startseite Alt+0 Navigation Alt+1 Inhalt Alt+2 Suche Alt+3 Inhaltsverzeichnis Alt+4
Seite drucken PDF von aktueller Seite erzeugen
_RUBRIKNAME_

événement précédent

Un XVIe siècle mouvementé

 

Vernier passa sous la domination des ducs de Savoie. La vie y fut calme jusqu'à l’avènement de Charles III en 1506. L'ambition du duc, qui convoitait Genève, lui fit interdire aux Verniolans de travailler pour les propriétaires de la ville. Beaucoup d'habitants connurent alors la misère.

En 1536, les Bernois s’emparèrent du Pays de Gex et introduisirent la Réforme que Genève venait d'adopter le 21 mai de la même année en se débarrassant de la tutelle de l'évêque. S’ils brûlèrent les châteaux, églises et couvents, les Bernois réorganisèrent par contre l’agriculture. Un temple protestant fut construit en 1615 à Vernier; il subsista jusqu'en 1662. Une nouvelle chapelle protestante fut construite en 1837.

Après trente et un ans d’occupation bernoise, Vernier redevint savoyard, par le traité de Lausanne du 30 octobre 1564 entre Berne et le duc de Savoie, Emmanuel Philibert, par lequel ce dernier rentrait en possession du pays de Gex. C'est en 1580 que Charles Emmanuel 1er succéda à son père à la tête du duché de Savoie. Ce prince ambitieux entendait constituer un royaume s'étendant de Neuchâtel à la Méditerranée en annexant Genève, forçant cette dernière à déclarer la guerre à la Savoie et à demander l'aide des Bernois. Ces derniers envahissent une nouvelle fois le Pays de Gex mais se retirent rapidement, laissant les Genevois seuls aux prises avec les troupes de Duc Charles-Emmanuel 1er. Les combats furent fréquents sur les terres de Vernier. Un sanglant engagement eut lieu entre le Bouchet et Châtelaine, conduit par Joseph de Maisonneuve, propriétaire du domaine de Balexert.

En 1590, Vernier passa sous l’administration genevoise. Pendant onze années, ce fut presque la paix, lorsque le roi de France, Henri IV obtint de la Savoie, en 1601, le Pays de Gex, la Bresse et le Bugey. Vernier passa alors sous contrôle français.

Durant le règne de Louis XIV, les conflits religieux furent nombreux. Sous Louis XV, des affaires de contrebande firent l’objet de maints incidents, parfois si graves, qu’ils ne purent être réglés que par voie diplomatique entre Versailles et Genève. Pendant cette période, le territoire de Vernier s'étendait jusqu'aux portes de la ville et englobait une partie de St-Jean et des Charmilles, puisque l'actuelle promenade de l'avenue d'Aïre et le cimetière de Châtelaine, situés l'un et l'autre sur le territoire de la commune de Genève, faisaient partie des communs de Châtelaine.

A côté de l'agriculture, les habitants s'adonnaient à la pêche, à l'exploitation des carrières de molasse, à la fabrication des tuiles et enfin à l'exploitation des moulins à blé, situés tout d'abord à l'embouchure du nant de la Noire, puis au bord même du Rhône.

vers l'aperçu


  • Mairie de Vernier
  • Rue du Village 9
  • Case postale 520
  • CH 1214 Vernier
  • Lundi à vendredi de
  • 09h à 12h et de
  • 14h à 17h
  • Facebook


  • Druck Version
  • PDF