Bienvenue sur le site internet de la ville de Vernier



Sprungnavigation

Von hier aus k?nnen Sie direkt zu folgenden Bereichen springen:
Startseite Alt+0 Navigation Alt+1 Inhalt Alt+2 Suche Alt+3 Inhaltsverzeichnis Alt+4
Seite drucken PDF von aktueller Seite erzeugen
_RUBRIKNAME_

Histoire de Vernier



Le nom de Vernier proviendrait du mot celtique « verne » désignant l’aulne (arbre d’Europe qui croît dans les lieux humides). Situé sur la route romaine Genève-Lyon, le village a probablement été fondé par les légionnaires romains qui vainquirent les Helvètes lors de leur tentative d’émigrer en France, en vue de s’installer sur des terres plus fertiles. Cette route empruntait le tracé de l'actuel chemin des Tattes, qui part de la sous-station transformatrice de la Renfile. Lors de la construction de l'école de Châtelaine, en 1915, des fouilles mirent à jour des fers de mulets et de chevaux datant de l'époque des légionnaires de Jules César.

Vernier faisait partie du pays de Gex, qui fut successivement occupé par les Burgondes, les Francs, les Sarrasins puis les Germains. Un grand combat se déroula à Vernier, en 1027, en un lieu appelé depuis « Les Batailles ». Un cimetière barbare a été retrouvé à cet endroit, de même qu'aux Combes, de part et d'autre de la route de Vernier à l'entrée du village.

La paroisse de Vernier, après avoir dépendu de l'abbaye bénédictine de St-Jean, avait été rattachée à celle de St-Claude, dans le Jura. Il existe des documents relatifs à la reconstruction de l'église, en 1477, sur l'emplacement actuel de l'ancien cimetière de Vernier.

next_event

Les armoiries de Vernier

 

Les armoiries de Vernier, adoptées par le Conseil municipal le 20 janvier 1914, ont été approuvées par le Conseil d’Etat le 27 février de la même année. Il s’agit d’armes de composition utilisant pour couleurs le vert qui est celle du plus ancien drapeau local connu et le rouge qui est à la fois couleur cantonale et fédérale.

On renonça en effet à prendre les armoiries des anciennes familles seigneuriales, telles que de la Charrière, de Sales, Bourgeois, de Sauvage ou de Gallatin.

La fasce ondée symbolise le Rhône, la roue, les anciens moulins et les forces motrices du Rhône, la truite la pêche qui a toujours été en honneur à Vernier. La description se présente comme suit : Vernier porte « coupé par une fasce ondée d’argent, au 1 de sinople, à la roue de moulin d’or, au 2 de gueules à la truite au naturel ».

Extrait du compte rendu administratif de l'époque :

"Nous avons pensé qu'il serait agréable et utile que Vernier, comme toutes les grandes communes du canton, eût des armoiries officielles. Toutes les recherches faites pour savoir si, dans la commune, il existait d'anciennes armoiries pouvant servir de base n'ont eu qu'un résultat négatif. En présence de ce fait, il a fallu composer de toutes pièces en prenant pour couleurs le vert qui figurait sur les plus anciens drapeaux de la jeunesse et le rouge qui est à la fois couleur cantonale et fédérale; pour emblème, le cours du Rhône, qui borde la commune sur un parcours de plus de 5 kilomètres, une truite représentant la pêche qui est encore en honneur à Vernier et qui, il y a bien des années, était l'occupation professionnelle de quelques familles, une roue de moulin rappelant les anciens moulins de Vernier si connus et symbolisant les forces motrices de Vernier (Chèvres). Après quelques pourparlers avec M. Paul Martin, archiviste cantonal, qui nous a très aimablement aidés de ses conseils éclairés, les armoiries officielles de Vernier ont été définitivement adoptées par le Conseil municipal dans sa séance du 20 janvier 1914 et approuvées par arrêté du Conseil d'Etat du 27 février 1914."

Les armoiries de Vernier
 

zur uebersicht


  • Mairie de Vernier
  • Rue du Village 9
  • Case postale 520
  • CH 1214 Vernier
  • Lundi à vendredi de
  • 09h à 12h et de
  • 14h à 17h
  • Facebook


  • Druck Version
  • PDF