http://www.vernier.ch/fr/actualites/actualitescommunales/welcome.php?action=showinfo&info_id=843035&ls=0&sq=&kategorie_id=&date_from=&date_to=
29.03.2020 16:38:21


Le stage «matu pro»: un premier saut dans le monde professionnel

La Ville de Vernier accueille chaque année des stagiaires de maturité professionnelle.

Comme des poissons dans l’eau ! Les stagiaires de maturité professionnelle – ou « matu pro » – ont intégré différents services de l’administration communale en septembre dernier. Quelques mois plus tard, ces jeunes âgés de 17 à 18 ans sont déjà très à l’aise dans le monde du travail qu’ils découvrent souvent pour la première fois. Toute une série d’objectifs sont fixés pour cette année de stage. Certains d’entre eux sont évalués et font l’objet d’une soutenance orale. Parmi eux, le TIP (travail interdisciplinaire centré sur un projet) : un mémoire de 30 pages à présenter devant un jury.

Intégrer le monde du travail

La commune de Vernier engage des stagiaires « matu pro » depuis plusieurs années, dans divers services : enfance, ressources humaines, finance, cohésion sociale, etc. Pour la prochaine rentrée, cinq postes sont ouverts. Rapidement opérationnels après trois années à l’Ecole de commerce, les stagiaires matu pro apportent une fraîcheur et des idées intéressantes, utile aux services.Les stagiaires, de leur côté, ont l’occasion de découvrir la réalité du monde du travail.

Les stagiaires témoignent

David : « Ici le rythme est différent de celui de l’école. Il y a non seulement des tâches à effectuer pour le service et des imprévus, mais aussi les travaux à rendre pour l’école. Au début cela m’a semblé difficile puis j’ai pris l’habitude et amélioré mon organisation. »

Agnon : « Je suis à l’aise, bien intégré dans la petite équipe de la comptabilité. Je suis content d’avoir fait cette expérience pour la matu et de découvrir les dessous du fonctionnement de la commune. »

Mattia : « C’est une année intense, je ne m’ennuie pas ! Je trouve intéressant de découvrir le fonctionnement de la commune. Tout le monde répond volontiers à mes questions. »

Gaëlle : « J’aime découvrir le côté pratique, utiliser mes connaissances et faire des choses concrètes, ce qui est très différent de l’école. Et même si des périodes ont été plus chargées que d’autres, la charge de travail est équilibrée. »

 

Reportage intégral à découvrir dans le magazine ActuVernier du mois de février.



Date de l'actualité : 27 jan. 2020

  vers l'aperçu