http://www.vernier.ch/fr/actualites/actualitescommunales/welcome.php?action=showinfo&info_id=1252157&ls=0&sq=&kategorie_id=&date_from=&date_to=
24.10.2021 14:40:17


Vernier abrite la première pépinière urbaine à Genève

Quelque 175 jeunes arbres ont été plantés dans le parc de Crozet. L’idée est de tester de nouvelles essences en tenant compte des enjeux du réchauffement climatique.

La première pépinière urbaine de canton de Genève a été inaugurée le 25 mai à Vernier. Quelque 175 jeunes arbres appartenant à une quinzaine d’essences différentes grandissent depuis ce printemps dans les platebandes du parc de Crozet. Lesquels résisteront le mieux sous nos latitudes? Comment se développeront-ils en pleine ville ? Quelle ombre peuvent-ils offrir? Les pépinières urbaines se veulent précisément des laboratoires d’acclimatation. Leur objectif est de tester les espèces en situation réelle et d’identifier les plus intéressantes à cultiver dans les années à venir au regard des enjeux climatiques. Tous les spécimens du parc de Crozet seront transplantés dans l’espace public verniolan dans les trois à cinq ans. Des animations autour de la thématique des arbres en milieu urbain et des visites pédagogiques pour les écoles sont prévues.

Cette action pilote s’inscrit dans le cadre de la stratégie cantonale d’arborisation prévue par le Plan Biodiversité genevois. «L’idée est totalement inédite, souligne Antonio Hodgers, conseiller d’État chargé du département du territoire, lors de l’inauguration. Les pépinières urbaines permettront de donner à notre patrimoine arboré une chance de faire face aux canicules tout en disposant de centaines d’arbres issus d’un circuit court pour renforcer le succès de nos plantations.»

Car notre parc arboré actuel souffre. Le réchauffement climatique et les dernières sécheresses l’ont fortement fragilisé.  De nombreux spécimens locaux n’ont pas résisté. La présence d’arbres en ville s’avère pourtant essentielle pour lutter contre les îlots de chaleur durant la belle saison. Selon les dernières projections, le climat genevois ressemblera à celui du sud de l’Italie à la fin du siècle. Pour rafraîchir les quartiers, le Canton de Genève souhaite agrandir les zones ombragées. Il s’est engagé à étendre la canopée à 30% du territoire genevois - contre 22% aujourd’hui - d’ici 2050.

Parmi les essences testées au parc de Crozet, plusieurs sont originaires du bassin méditerranéen et du Caucase, des régions connues pour leurs températures estivales élevées. On trouve ainsi un chêne à feuilles de châtaignier, un érable de Montpellier, des mûriers, un figuier et un cognassier. La Ville de Vernier a tenu à ce que des arbres fruitiers soient plantés. « L’idée est que les habitants puissent se servir dans l’espace public », souligne Mathias Buschbeck, conseiller administratif de la Vernier.

En germant puis grandissant à Genève, les nouveaux spécimens devraient être mieux armés pour se développer sous nos latitudes. Les spécialistes constatent que les arbres importés sur de longues distance se révèlent plus complexes à déplacer pour un bilan carbone nettement moins favorable. En disposant de leurs propres arbres, les autorités évitent également d’être confrontées aux pénuries qui sévissent à l’échelle européenne pour certaines essences.

Si la pépinière de Crozet est la première du genre à Genève, deux autres projets similaires verront le jour cet automne dans les parcs des Franchises et André Chavanne en Ville de Genève.

Info
Service de l'environnement urbain: tél. 022 306 07 00 - seu@vernier.ch


Pépinière de Crozet
Pépinière de Crozet - Crédit Jacques Apothéloz

Document Communiqué de presse de l'OCAN - Service du paysage et des forêts: Pépinières urbaines inédites pour renforcer les plantations de demain (pdf, 690.4 kB)


Date de l'actualité : 26 mai 2021

  vers l'aperçu